nouvelles
Serverspace Technologies aux Emirats Arabes Unis : Lancement de Falconcloud
RF
6 octobre 2023
Mise à jour Octobre 2, 2023

MySQL Conseils de réglage et d'optimisation des performances

Bases de données Linux

Comment augmenter les performances ?

Une base de données lente résulte principalement de performances de requête inefficaces, un problème à multiples facettes entraîné par plusieurs facteurs contributifs. Ceux-ci inclus:

  • Optimisation des requêtes de sous-option : les requêtes optimisées de manière inefficace ne parviennent pas à récupérer ou à mettre à jour efficacement les données, provoquant une décélération prononcée. Cela peut impliquer des index absents ou incorrects, des opérations de jointure sous-optimales ou des requêtes SQL excessivement complexes ;
  • Ressources matérielles inadéquates : matériel sous-alimenté ou mal configuré, marqué par des ressources matérielles insuffisantes RAM, des lecteurs de disque lents ou un ordinateur débordé CPU, peut précipiter une baisse substantielle des performances de la base de donnéescline ;
  • Volume de données excessif : un excédent de données dans la base de données peut gêner l'exécution des requêtes. Cela peut être atténué grâce à des pratiques telles que l'archivage, le partitionnement ou la purge des données pour maintenir des performances optimales.

L’atténuation de ces facteurs entravant les performances nécessite une identification astucieuse et une intervention ciblée grâce à des méthodologies méticuleuses de surveillance, de profilage et d’optimisation. De tels efforts peuvent améliorer considérablement les performances des bases de données, évitant ainsi tout ralentissement potentiel.

Problème de matériel

Sélectionnez le matériel approprié. MySQLLes performances optimales de dépendent de la disponibilité de ressources matérielles spécifiques. Assurez-vous que votre serveur possède les CPU puissance de traitement, capacité de mémoire et stockage sur disque space pour répondre efficacement aux exigences de votre base de données. Pour une configuration débutante, les exigences minimales incluent un multicœur moderne CPU, au moins 1 Go de RAM (4 Go recommandés) et 1 Go de disque libre space. Assurez la compatibilité avec votre système d'exploitation, installez les dépendances nécessaires et utilisez un MySQL version adaptée à vos besoins spécifiques.

Dans le Serverspace vous pouvez étendre la configuration de votre VPS/VDS serveur par plusieurs click! Pour cela rendez-vous sur la page principale et choisissez votre plateforme cloud :

main
Capture d'écran №1 — Page principale

Choisissez ensuite votre serveur et cliCochez le tableau avec l'étiquette, vous verrez alors le panneau :

configuration
Capture d'écran №2 — Configuration

À gauche de la capture d'écran, vous pouvez voir le bouton pour modifier la configuration + Ajouter or Modifier la configuration, Après cliCliquez sur le bouton sur votre écran et une fenêtre contextuelle apparaîtra :

Change config
Capture d'écran №3 — Changer la configuration

La plateforme cloud a permis de changer de matériel à plusieurs reprises click, après avoir apporté des modifications, vous devez attendre le redémarrage du serveur et essayer d'utiliser la base de données.

Choisissez le bon moteur

Le choix de l'optimal MySQL Le moteur de stockage dépend de vos besoins précis. Néanmoins, dans un contexte général, InnoDB apparaît comme l’option supérieure pour la plupart des cas d’utilisation. Il sert de moteur de stockage par défaut dans MySQL 8.0 et versions ultérieures, offrant plusieurs avantages par rapport à ses homologues, notamment :

  • Prise en charge des transactions : InnoDB fonctionne comme un moteur de stockage transactionnel, fournissant un support robuste pour les transactions ACID. Cela s'avère vital pour les applications qui exigent une intégrité des données sans compromis, telles que les plateformes de commerce électronique et les systèmes financiers ;
  • Recherche en texte intégral : InnoDB offre une prise en charge robuste des capacités de recherche en texte intégral, vous permettant de rechercher des mots et des expressions spécifiques dans votre ensemble de données. Cette fonctionnalité s'avère inestimable pour les applications nécessitant une fonctionnalité de recherche complète ;
  • Clés étrangères : InnoDB facilite la mise en œuvre de clés étrangères, vous permettant d'appliquer des relations entre les tables. Cela joue un rôle central dans la préservation de l’intégrité des données et la prévention des incohérences des données ;
  • Contrôle de concurrence : InnoDB implémente le verrouillage au niveau des lignes, permettant à plusieurs utilisateurs d'accéder simultanément à la même table sans rencontrer de conflits. Cela devient indispensable pour les applications nécessitant une prise en charge robuste de niveaux élevés d’activités simultanées.

En fin de compte, le choix du moteur de stockage doit être étroitement aligné sur les demandes et caractéristiques spécifiques de votre application. Bien qu'InnoDB constitue un choix par défaut robuste, vos exigences uniques peuvent conduire à différentes considérations, telles que l'utilisation de MyISAM pour des charges de travail intensives en lecture spécifiques ou de MEMORY pour le stockage de données en mémoire. Adaptez votre choix en fonction des subtilités de votre projet et de vos priorités de performance. Pour changer de moteur, vous pouvez utiliser la commande, mais rappelez-vous que vous devez modifier la table de noms et la base de données pour la vôtre :

USE gg;
SHOW CREATE TABLE t1;
Show engine
Capture d'écran №4 — Afficher le moteur

Après cela, vous pouvez choisir un exemple de moteur souhaitable, qui conviendra à votre cas :

ALTER TABLE t1 ENGINE=MyISAM;
SHOW CREATE TABLE t1;
Switch engine
Capture d'écran №5 — Changer de moteur

Il existe des moteurs qui ne prennent pas en charge plusieurs fonctions. Le moteur MyISAM ne fonctionne absolument pas avec paramenregistre les clés étrangères. Changer de moteur peut prendre du temps, en particulier pour les grandes tables. Si vous changez de moteur vers un moteur transactionnel, tel qu'InnoDB, vous devrez valider la transaction avant de pouvoir commencer à utiliser la table.

Fonction de mise en cache désactivée

La fonction de cache aide à réduire la charge sur le serveur de base de données, mais prends space pour les requêtes récentes. Activation de la mise en cache dans MySQL implique une première étape d’activation du cache de requêtes. Cette action peut être accomplie en configurant la variable query_cache_type sur une valeur de 1 dans le MySQL fichier de configuration.

Une fois le cache de requêtes activé, MySQL assume la responsabilité de stocker en mémoire les requêtes fréquemment consultées. Ce mécanisme de mise en cache contribue à améliorer les performances en diminuant la fréquence à laquelle MySQL doit accéder au disque physique de la base de données. Vérifiez l'état de la mise en cache, si celui-ci est égal à celui-ci, alors tout fonctionne correctement et vous devez vérifier un autre point de problème :

SHOW VARIABLES LIKE 'query_cache_type';
Cache
Capture d'écran №6 — Cache

Dans le fichier de configuration changez paramvaleurs à la valeur ci-dessous :

  • query_cache_type=1
  • query_cache_size = 10 M
  • query_cache_limit=256K

Entrez ensuite la commande pour redémarrer MySQL serveur:

service mysql restart

Vous pouvez également utiliser l'utilitaire systemctl :

systemctl restart mysql

Pour vider le cache des requêtes, vous pouvez exécuter la requête suivante :

FLUSH QUERY CACHE;

Quelques conseils

Voici quelques stratégies pour améliorer l’efficacité de votre MySQL base de données:

  • Tirer parti de l'indexation : utilisez des index pour optimiser les performances des requêtes SELECT ;
  • Réduire les sous-requêtes : dans la mesure du possible, évitez d'utiliser des sous-requêtes dans vos requêtes ;
  • Implémenter des instructions préparées : améliorez à la fois la sécurité et les performances en utilisant des instructions préparées pour contrecarrer les attaques par injection SQL ;
  • Utiliser LIMIT : utilisez la clause LIMIT pour limiter le nombre de lignes renvoyées par une requête, améliorant ainsi l'efficacité ;
  • Analyser les plans d'exécution : utilisez l'instruction EXPLAIN pour examiner le plan d'exécution d'une requête, facilitant ainsi l'optimisation des performances ;
  • Restez à jour : assurez-vous que votre MySQL Le serveur reste à jour en le gardant aligné sur la dernière version, en intégrant des améliorations de performances et des correctifs de sécurité.

Conclusion

Un bien réglé MySQL La base de données implique des considérations matérielles, la sélection du moteur de stockage, l'optimisation du cache et le réglage des requêtes. En mettant en œuvre ces bonnes pratiques, vous pouvez améliorer considérablement les performances et la réactivité des bases de données.

Voter:
5 sur 5
Note moyenne : 5
Noté par : 2
1101 CT Amsterdam Pays-Bas, Herikerbergweg 292
+31 20 262-58-98
700 300
ITGLOBAL.COM NL
700 300

Vous pourriez aussi aimer...

Nous utilisons des cookies pour rendre votre expérience sur le Serverspace meilleur. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez nos
Utilisation des cookies et de Données privées.